Suite à mes études musicales (CNR de Nice et CNSM de Paris), ma pratique précoce de la scène, et au hasard des rencontres, je m'oriente peu à peu vers le répertoire contemporain, le spectacle vivant, les musiques improvisées et  amplifiées.

Guitariste de l'ensemble Cairn depuis sa fondation en 1997, je prête aussi mes cordes acoustiques et électriques à l'ensemble Intercontemporain; j’ai joué dans les Festivals: Agora, Why Note, Archipels, Musica, Täge für Neue Musik, Voix Nouvelles, Festival d’Automne à Paris, Ars Musica, Musiques de notre temps, Music Forum de Taipei, Inter/action de Bangor, Spring Festival de Tokyo, Printemps des arts de Monaco, Journées électriques du GMEA d’Albi, Le bruit de la musique, Musiques Libres, Wocmat de Taipei, Présences à Radio France, Manca, Sons d’Automne, Autres mesures...

J’ai joué aux Journées du cirque à l’Atelier du  Plateau, avec la Cie A force de rêver, dans Set pour sept femmes de François Raffinot, Doux Mix avec Sylvaine Hélary, La jeune fille et la nouba de Ludovic Montet, K Lear de  Marie Montegani, Territoires de l’âme de Jonathan Pontier, Doux Mix et Léger Sourire, Up to 1970 de Serge Adam, Le Nerf de Guillaume Malvoisin, en duo avec Raymond Boni, avec Tania Pividori, en trio avec Aymeric Descharrières et Sébastien Bacquias, avec Laurent Dehors (Une petite histoire de l’OpéraChanson Politique), Journal d’une apparition sur des textes de Robert Desnos avec Tania Pividori et Serge Adam, Le Gouffre d’en haut de Françoise Toullec, Campo Santo impure histoire de fantômes de Jérôme Combier et Pierre Nouvel.

En solo, je joue des oeuvres contemporaines: Pages acoustiques, et plus récemment: Pages électriques.

Particulièrement sensible à la Petite Enfance, je participe aux activités en crèche de la Cie Les bruits de la lanterne.


Discographie:

Journal d’une apparition (Quoi De Neuf Docteur 2016)

Gone Jérôme Combier Ensemble Cairn (Aeon 2016)

Up to 1970 Serge Adam (Quoi De Neuf Docteur 2014)

Ave Golondrina Musiques d’Amérique Latine - Christelle Séry, guitare (sur  commande)

Pages acoustiques Takemitsu, Dao, Rougier, Liao, Leroux, Sandoval - Christelle Séry, guitare (2005/11)

Oeuvres de Thierry Blondeau

Ensemble Cairn (Aeon 2009)

Vies Silencieuses - Ensemble Cairn (Aeon 2007)

Oeuvres de Jérôme Combier

Ensemble Cairn (Motus 2004)

...et aussi...

Chronos in USA

Marjolaine Reymond et invités (Cristal Records 2008)

Gypsy Moment - Mathieu Neveol et invités (2006)

Oeuvres de Raul Maldonado

Quatuor Lutetia (Mandala/Harmonia Mundi 1999)

Danielle Bouthillon (soprano) - Airs d’opéra et mélodies russes  - CNSMDP (1999)


pour recevoir mon disque solo Pages acoustiques, envoyez-moi un message avec vos coordonnées et 12 euros

L’impressionnisme d’une guitare électrique qui vous tire vers le haut.

(Jocelyne Remy - Le Bien Public - 2012)


Christelle Séry fait partie de ces jeunes musiciennes qui ne s’encombrent pas de frontières entre les genres. Aussi diplômée et lauréate de concours internationaux qu’elle puisse être dans la pratique de la guitare et de la musique de chambre classiques, elle privilégie toute aventure lui permettant d’aborder les rivages de la création. Musique contemporaine, chanson pop décalée ou improvisation en compagnie de quelques « libres joueurs » issus du jazz.

(Didier Levallet - Festival Jazz Campus en clunisois - 2011)


Guitariste singulièrement émouvante échappée de l’Ensemble Cairn ou du savoureux duo Doux Mix, Christelle Séry n’a de territoire que celui du concert. Développant tout un système de partitions caressées, percutées et tempérées, la jeune musicienne offre à sa guitare des recoins d’interprétations encore inexplorés.

(Guillaume Malvoisin - Festival Labomatique- 2009)


Son parcours, au service des musiques d’ensemble, classiques et contemporaines, en fait une musicienne à l’oreille affûtée, offrant à la guitare comme à la voix, des notes étrangement précises, tandis que sa folie douce l’entraîne sur les sentiers sauvages de l’improvisation, du rock’n roll, des textes de Desnos…

(Charlotte de Jésus - Festival au féminin 2008)


Par elle, l’instrument est transcendé, il devient un objet précieux entre ses mains. Ses doigts semblent voler au-dessus des cordes et les sons et les nuances qu’ils produisent sont clairs et lisibles pour tous. Elle aborde avec un grand naturel Villa-Lobos ou Castelnuovo-Tedesco, des compositeurs qui ont passionnément aimé la guitare. Mais c’est la politesse des grands musiciens que de nous laisser croire à la facilité et de nous faire entrer de surcroît dans des univers qu’on aurait peut-être pas abordés facilement en d’autres circonstances. Christelle Séry prend le risque si risque il y a, de nous faire découvrir des compositeurs d’aujourd’hui et d’ailleurs. Elle nous surprend en posant sa guitare à l’envers sur ses genoux pour s’en servir comme instrument de percussion, ou en chantant la partition d’un oriental mystérieux nommé Thien Dao.

(Annick Manbon, Nice-Matin - 2005)


Christelle Séry from France was an exceptionally poised and polished performer. Clean, clear playing, effectively projected her ideas. She is to be commended particularly on the accuracy of her playing, a very difficult task in the contemporary repertoire. The impressive control of Agustin Barrios-Mangoré’s Sueno en la floresta displayed an unusual maturity for a young performer.

(Connie Garforth, Classical Guitar - 1998)


Christelle Séry dispose de brillants atouts: une articulation de jeu nette, une polyphonie claire. Les thèmes ont ressorti, les entrées ont été lisibles, les plans sonores distincts, ce qui a fait merveille dans le Caprice de Sor et la très virtuose Tarentella de Castelnuovo-Tedesco. Elle dispose d’une belle palette de timbres.

(Aurore Busser, Nice-Matin 2000)


Le coeur de cette guitariste est rempli de vie. (Gendaï Guitar - 2001)